Comment soigner de l’acné hormonale de façon naturelle ?

Onagre ; chlorophylle ; bardane ; acné hormonale ; déréglement hormonal ; arrêt pilule ; boutons ; acné ; acné pilule

Après plus de 15 ans de prise de pilule, j’ai arrêté de la prendre en décembre dernier. Je vous avais expliqué les différentes raisons dans un article détaillé : ici.

Pourquoi est-il possible d’avoir de l’acné après l’arrêt de sa pilule ?

Je ne regrette pas du tout cette décision bien que depuis plusieurs mois mes hormones n’en fassent vraiment qu’à leur tête. En prenant la pilule on envoie au corps le signal qu’on est enceinte. Lorsqu’on attend un enfant on a une montée d’hormones ce qui occasionne pour beaucoup de femmes une belle peau ainsi qu’une belle chevelure. Après l’accouchement vient la chute des hormones (manque de progestérone). Elle peut occasionner chez certaines d’entre elles l’effet inverse : chute de cheveux et apparition de boutons. C’est pour cette raison que de nombreuses filles ont peur d’arrêter de prendre la pilule. Elles n’ont pas le courage d’attendre plusieurs mois que tout rentre dans l’ordre. Prendre son mal en patience, il est vrai que cela n’est pas toujours évident. Surtout lorsque cela vient toucher notre apparence physique.

Les impacts de l’arrêt de la pilule sur mon corps

Au début, j’ai « simplement » eu le droit à la chute de cheveux. Elle est arrivée rapidement, 2 mois après l’arrêt. J’ai des repousses depuis quelques mois. Je me disais qu’au moins j’étais passée entre les mailles du filet des boutons ! Pas du tout ! Depuis 3 mois, mon cheval de bataille, c’est l’acné ! Les boutons sont apparus avec le retour de mes règles après une période d’aménorrhée de 5 mois. Rien d’alarmant, il n’est pas surprenant que le corps mette un peu de temps à se remettre en marche après plus d’une dizaine d’années de prise de pilule. Mes boutons sont surtout localisés sur le menton comme c’est le cas la plupart du temps quand il s’agit d’un dérèglement hormonal.

Les traitements naturels pour l’acné hormonale

Avant de penser à un traitement lourd chez le dermatologue, il existe des solutions naturelles à base de plantes. Pour celles qui sont sceptiques, sachez qu’elles ont largement fait leur preuve. Je me suis tournée vers le site Onatera, un site qui ne propose que des cosmétiques bio et des produits 100% naturels sourcés avec minutie. Christophe, le naturopathe qui travaille pour Onatera m’a donné plusieurs tips pour essayer de venir à bout de son acné hormomale de manière naturelle.

Acné hormonale et manque de fer

Christophe m’a expliqué qu’un acné hormonale (boutons localisés sur le bas du visage) est souvent lié à un manque de fer. Sur analyse, il faut une ferritine au-dessus de 60. Voici les autres symptômes de carence :  fatigue de fond souvent dès le matin malgré une bonne nuit, mauvaise circulation périphérique, frilosité et fragilité, ongles striés, fragilité digestive. Et pendant la période des règles, tout est impacté, notamment la peau (peau sèche sur le corps, acné en bas du visage) et chute de cheveux chronique (hors chute saisonnière). Si vous avez un manque de fer, il recommande de prendre 1 gélule 2 fois par jour de bisglycinate de fer (21 jours par mois au moins sur trois mois minimum), c’est bien plus efficace que le tardiféron que pourra vous prescrire votre généraliste.

Voici le traitement que je suis quotidiennement sur les recommandations naturopathiques de Christophe  : 

1/ Prenez de l’huile d’onagre, si votre peau est à tendance sèche sur le corps. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, une peau sèche favorise l’acné. 2-3 capsules/jour pendant trois mois pour hydrater les couches profondes de l’épiderme et l’équilibre hormonal.

2/ Pour soigner l’acné, il faut faire des cures de drainage du foie. Pour cela, vous avez les capsules peau nette de chez Orfito  ou simplement de l’extrait de bardane en capsule sur une base de 2 comprimés par jour. Vous les prenez en continu 20 jours/mois sur trois mois. Vous pouvez aussi associer 1 gélule de chlorophylle purifiante par jour, à prendre en dehors des repas.

Il faut compter plusieurs semaines avant de voir des résultats. Ils peuvent être excellents. Ce n’est évidemment pas à prendre à vie. On fait ensuite des cures d’entretien si besoin.

Bon à savoir : la sauge est souvent recommandée en cas d’acné mais elle n’est pas à prendre en cas d’acné hormonale. Il faut en prendre uniquement en cas de manque d’oestrogènes ou encore si vous vivez une aménorrhée et que vous souhaitez favoriser votre fécondité.

Laisser un commentaire

Please copy the string CyyS3e to the field below: