Qu’est-ce que la Sadhana ? Cette pratique quotidienne du yoga Kundalini à 5h du matin

sadhana ; kundalini yoga ; méditation

Sadhana se traduit littéralement par « le moyen d’accomplir quelque chose ». Il s’agit d’avoir une pratique régulière, une habitude de vie, pour en apprendre quelque chose chaque jour. La sadhana permet de développer son système sensoriel. Une discipline quotidienne est le point central de toute pratique spirituelle.

« Vous faites la Sadhana pour vaincre votre paresse, votre ego, votre stupidité, avec l’essence de votre engagement. ». Yogi Bhajan. 

Pourquoi pratiquer si tôt le matin ?

Elle se pratique idéalement aux « heures ambroisie », c’est à dire entre 4 et 7 heures du matin (les deux heures et demie juste avant le lever du soleil). Lorsque le soleil est à un angle de 60° par rapport à la Terre. Le monde est plus calme et il est plus facile de méditer et de se concentrer avant que ne commence la cohue de la journée. Il y a moins d’activité mentale autour de nous qui nous affecte. C’est également possible au coucher du soleil car l’angle entre la terre et le soleil est le même. Mais je doute de la même efficacité sur notre mental et notre concentration qui ont été chahutés par les activités et la fatigue engendrés par notre journée.

Yogi Bhajan (qui a importé le yoga Kundalini en occident dans les années 60) disait que quand on donne 2h30 de son temps par jour au divin (l’ouverture de tout son être en une union avec ce qui est infiniment plus grand que nous) , on le reçoit multiplié par 10. 

D’où vient la Sadhana dite de l’ère du Verseau telle quelle est pratiquée en kundalini ?

L’enseignant Yogi Bhajan a donné un programme spécifique de Sadhana du Verseau en 1992 pour nous faire traverser la transition vers l’âge du Verseau sans tumulte. L’Ère du Verseau est une des 12 ères astrologiques déterminées par le phénomène astronomique de la précession des équinoxes.

Cette Sadhana du Verseau prépare notre psyché pour exceller dans les nouveaux environnements et les décennies à venir. Avec le confinement et l’épidémie de COVID 19 que nous traversons actuellement, le message qu’a voulu faire passer Yogi Bhajan via son enseignement fait aujourd’hui complètement sens.

« Vous aurez besoin d’intuition, d’endurance, à la fois physique et mental, de la conscience de soi, et une nouvelle profondeur de l’expérience spirituelle qui puisse tenir notre identité en face des changements globaux, l’incessante compétition, la surcharge d’informations, et les défis écologiques et environnementaux. » Yogi Bhajan (sur ce que nous apporte la Sadhana). 

Bien sûr rien ne nous oblige à pratiquer tous les jours, ni à pratiquer tôt tous les matins durant 2h30. Mais on dit qu’un professeur de kundalini qui a une Sadhana quotidienne, se détache des autres. Il excelle dans la transmission de son enseignement.

Concrètement comment se déroule une Sadhana ?

1° Les 30 premières minutes sont consacrés à la lecture du Japji. L’une des cinq prières quotidiennes des sikhs (le kundalini découle du sikhisme). La combinaison des sons produits par ses mantras a un effet apaisant sur le mental.

2° 1h de pratique débutant avec environ 35 minutes d’un kriya (enchaînement de posture spécifique) choisi et enseigné par la personne qui conduit la Sadhana. Puis 10-15 minutes de relaxation suivent et enfin la méditation du Long Ek Ong Kar durant 7 minutes. Voici une vidéo en anglais qui explique et montre comment pratiquer cette méditation.

« Ceux qui méditent sur ce mantra en  rechargeront leurs centres solaires et ne feront qu’un avec le Divin. C’est pour cela que nous devons réciter et méditer sur ce mantra. » Yogi Bhajan

4° 1h de 7 chants de magnifiques mantras afin de se connecter à son âme. C’est le moment que je préfère. Vous pouvez retrouver les 7 mantras qui sont chantés avec leurs temps spécifiques, leurs significations ainsi que les énergies qu’ils apportent à la fin de : cet article.

Est-ce que je pratique 2h30 tous les matins à 5h ?

NON ! Pas tout le temps, loin de là ! Mais je suis une lève tôt de manière naturelle. Les journées qui sont les meilleures pour moi sont celles qui commencent par :

  • J’écoute le Japji chanté, l’une des cinq prières quotidiennes des sikhs, pendant que je me prépare. Ecouter sa récitation chantée dès le matin a un effet apaisant sur le mental (grâce à la combinaison des sons produits par ses mantras). Voici une version qui dure 20 min que j’aime beaucoup https://www.youtube.com/watch?v=147olJAIf30
  • Ma méditation quotidienne. Je tiens des cycles de méditation spécifique de 11 ou de 31 minutes durant 40 jours (il faut 40 jours pour venir briser une habitude négative) ou de 90 jours. Je sélectionne la méditation afin de venir travailler sur une émotion précise, chercher à l’amplifier ou à l’éradiquer. Si je n’ai pas le temps de la faire le matin au réveil, je la fais dans la journée ou le soir mais je ne la rate jamais. C’est un engagement que je prends avec moi-même. A la fin de l’article sur « Traverser sa douleur pour la laisser derrière soi », je vous parlais du premier cycle de méditation que j’ai suivi le Kirtan Kriya. C’est une méditation qui permet d’ouvrir les yeux et la conscience sur un cycle néfaste qu’on peut suivre depuis déjà bien longtemps, comme tout un chacun sur cette planète. Elle améliore ainsi sa clairvoyance, sa lucidité. Je l’ai suivi pendant 40 jours durant 31 minutes à une période où je traversais un très violent chagrin d’amour. J’en suis ressortie complètement transformée.
  • Une séance de sport ou de yoga mais pas forcément du kundalini. J’aime beaucoup démarrer la journée avec une pratique de vinyasa qui me permet d’étirer tout mon corps et de me sentir parfaitement alignée.

Vous voyez qu’on est encore assez loin de la Sadhana classique telle qu’elle a été enseignée par Yogi Bhajan… C’est ce qui me convient pour l’instant, c’est ma manière de recentrer.

Faire sa Sadhana seul(e) ou en groupe ?

J’ai eu des périodes où j’ai ressenti le besoin de me lever à 5h et de faire la totalité de cette Sadhana de 2h30. Afin de me sentir parfaitement connectée à ce qui est plus grand que moi (l’Univers) et alignée avec mon chemin de vie. Ressentir que je faisais entièrement confiance à l’univers. Je préfère la pratique en groupe que seule chez moi. C’est formidable de  bénéficier de l’énergie de la pratique des autres. Le groupe crée véritablement une atmosphère avec une énergie à part (surtout au moment des chants) et un sentiment de connexion et de plénitude totale.

Où pratiquer en groupe si tôt le matin ? Le prix ?

Une Sadhana n’est jamais payante, mais il est habituel de donné quelque chose à la fin. On n’a pas toujours la possibilité de se rendre si tôt le matin dans un studio. Il m’est arrivé de nombreuses fois de faire ma Sadhana toute seule à la maison et c’était un très beau moment. Il s’agit de 2 expériences différentes.

Il y a des studios parisiens qui en propose, renseignez-vous ! Un de mes couples d’amis avec qui j’ai fais ma formation en propose une tous les mercredis matins à 6h dans le 11éme au studio Marga. Il est également possible de suivre des sadhanas en ligne. 

Pratiquer quotidiennement pour nettoyer son subconscient

La pratique que l’on vient faire quotidiennement, du coup notre « sadhana » (qui pour moi est ma méditation), nous permet de nous ancrer dans notre mental neutre. Elle nous aide à lâcher le mental négatif (celui des peurs, des suppositions…). Et par conséquent, certaines des émotions qui y sont contenues (la peur d’être grosse, d’échouer, de ne pas être aimé…).

Notre Sadhana vient  transformer les « habitudes » qui ne nous servent plus. Pour nous aligner avec la personne que nous sommes réellement (et non pas celle qu’on présente à la société par croyance, par culture, par convenance).

Plus on maintient sa discipline plus on devient conscient de ses habitudes et plus on a le choix des schémas qu’on veut garder et de ceux qu’on veut stopper. Lesquels sont en adéquation avec mon âme et lesquels ne le sont pas.

Avoir une pratique quotidienne permet de nettoyer le subconscient. C’est le meilleur chemin pour élever sa conscience. On fait alors des choix conscients dans nos comportements. On peut venir choisir de travailler sur tel ou tel point :

  • lâcher ses mauvaises habitudes comme certains comportements de dépendance,
  • attirer abondance et prospérité dans sa vie,
  • ouvrir son coeur afin d’attirer l’amour,
  • lutter contre l’angoisse…

Laisser un commentaire

Please copy the string OmdFMz to the field below: