Rencontre avec Sophie Keller, astrologue 

ciel ; astrologue ; astrologie ; sophie Keller ; theme astral

C’est sur les conseils d’une amie que j’ai consulté l’astrologue Sophie Keller il y a 4 ans. L’idée était de faire une séance d’initiation afin de découvrir l’astrologie pour en faire un papier sur mon blog. Je ne connaissais pas du tout l’astrologie et je n’attendais rien de notre séance… mais il se trouve que toutes mais absolument toutes les grandes lignes que Sophie a perçues et décryptées en faisant l’analyse de mon thème astral se sont avérées exactes. A un tel point que cela en a été troublant, presque comme si tout était écrit d’avance sur la carte de notre ciel de naissance.

J’ai découvert qu’un outil comme l’astrologie peut décrypter les énergies en place, les grandes tendances et axes des différentes périodes de nos vies. Pour rendre la chose plus concrète on peut comparer cela à une sorte de guide touristique de sa propre vie (le guide de l’infiniment plus grand) avec lequel on a la possibilité de piocher ce que l’on souhaite ! On peut s’y reporter en cas de doute pour, par exemple, la prise d’une décision importante, voir si le moment est favorable à un passage à l’action… la personne la plus à même de vous parler le mieux de tout cela c’est Sophie ! J’ai donc organisé un talk en live avec elle sur Instagram le 17 mai dernier afin qu’elle nous explique à quoi sert l’astrologie et son mode de fonctionnement. Vous pouvez retrouver la totalité de cet échange filmé sur mon profil Instagram : ici et sinon pour les autres en voici la retranscription. 

ciel ; astrologue ; astrologie ; sophie Keller ; theme astral ; ombelinetips ; Ombeline de Louvigny

Peux-tu te présenter ?

J’ai 45 ans, je suis née en Normandie à Sainte-Adresse, une très jolie commune située juste au-dessus du Havre. Je vis depuis 2015 en Suisse à Aubonne un village près de Lausanne. Je me définis aujourd’hui comme une astrologue de la transformation. C’est-à-dire que j’attire à moi beaucoup de personnes qui sont à une étape de leur vie où ils ont besoin de changement. Aller vers une nouvelle voie professionnelle, relationnelle…

Quand et comment l’astrologie est-elle apparue dans ta vie ? 

J’ai découvert l’astrologie toute petite. Il y avait dans l’énorme bibliothèque de mon père ce livre d’astrologie chinoise qui m’appelait. J’allais de temps en temps y lire des pages. Tout ce monde de symboles me parlait. Dans la destinée de chacun il y a des signaux dès l’enfance qui active une vocation. Puis, une sensibilité s’est développée. Mon père qui a toujours eu une très grande place dans ma vie, était du signe du lion. En me plongeant petit à petit dans l’astrologie, j’ai vu qu’avec sa personnalité il ne pouvait pas être d’un autre signe. Cela m’a tout de suite convaincue qu’il y avait un truc. 

T’es-tu toujours sentie alignée ? 

Pas vraiment. Étudiante, j’ai suivi un cursus très académique et classique en faisant du droit. Je n’étais pas en quête de sens à cette époque-là mais je me posais pas mal de questions pour chercher à mieux comprendre qui j’étais. J’étais hypocondriaque au dernier degré. J’allais toujours voir des médecins qui ne m’apportaient jamais de réponse satisfaisante. Les astrologues que j’ai commencé à consulter, ont été celles qui m’ont donné le plus de réponses qui ont raisonnées en moi et dans lesquelles je trouvais un sens.

Comment définies-tu l’astrologie ? 

L’astrologie est un outil qui permet de décrypter le message des planètes par rapport à notre ciel de naissance. C’est, vu des planètes, toute l’histoire des synchronicités de notre vie. Le premier acte de synchronicité avec l’univers c’est le moment de notre naissance. Comme-ci à ce moment-là on imprimait dans notre subconscient la carte du ciel de sa naissance. A partir de là, on va être en interaction avec cette carte toute notre vie. 

Quel est son mode de fonctionnement ? 

Pour comprendre son fonctionnement il faut partir du principe que les planètes sont comme des divinités qui demandent à être incarnées. Nous sommes sur terre en tant que canal d’expression des planètes. Une fois qu’on a compris cela on peut suivre les transits (le ciel du moment) et se servir de cette météo (celle d’un autre niveau, on ne vous parle pas de la météo d’Evelyne Dhéliat là ;-)) pour s’orienter dans sa vie. Il faut garder comme règles qu’il faut toujours aller dans le sens des énergies des planètes et en incarner l’enjeu. Plus on capte des trucs du ciel plus on s’incarne de manière alignée avec soi sur terre. 

C’est lié à l’approche jungienne (Carl Gustav Jung, grand philosophe du 20e s qui est d’ailleurs le premier à avoir parlé du yoga kundalini en occident) expliquant que tout ce qui est en haut est en bas. Tout ce qui est à l’intérieur est à l’extérieur.

Quelle est son utilité ? 

L’astrologie est un outil très décomplexant et déculpabilisant qui donne des éléments pour nous aider à comprendre ce qu’on vit. Il nous apprend la patience, que tout change et que tout arrive à son heure.

L’astrologie a donc transformé ta vie…

Ma vie se sépare en deux : la première partie où je considérais que le ciel était en dehors de moi et où j’étais toujours en attente de quelque chose qui viendrait du ciel. J’étais dans le contrôle. Et cette deuxième partie, à partir de 2011 avec mes études d’astrologie et cette révélation que le ciel est à l’intérieur de nous. On a le logiciel à l’intérieur de nous. 

En quoi l’astrologie t’aide-t-elle au jour le jour sur un plan personnel ? 

C’est le seul outil qui permet de dater avec autant de précision, C’est à dire qu’il peut borner des périodes comme celle entre le 11 mai et le 26 septembre par exemple, qui correspond à la rétrogradation de la Saturne. Nous avons ainsi l’indication qu’il y a un enjeu autour de cette planète. L’astrologie permet d’établir plein de passerelles entre les différentes planètes et de décrypter les enjeux des énergies qu’elles mettent en présence. Elle nous donne des éléments de timing, sans pour autant nous faire tomber dans le contrôle. 

Si tu vois sur le thème astral de quelqu’un des passages difficiles lui dis-tu ? 

Je constate aujourd’hui que toutes les personnes qui sont dans ces phénomènes de transformation sont dans des transits difficiles. Ma responsabilité aujourd’hui c’est de dire ce que je vois. Pas en en ayant une lecture négative ou fataliste, mais en étant dans l’accompagnement. 

En 2020 on ne peut plus raisonner en terme de positif ou négatif… il faut voir les niveaux de difficultés comme un moyen de transformation. Et il vaut mieux avoir un transit difficile plutôt que rien du tout. 

Le monde a évolué ces dernières années. Un changement de conscience collectif a opéré. Il y a encore quelques temps les mentalités n’étaient pas prêtes. On était heurté à beaucoup trop de résistance en soi, à l’intérieur de soi etc. 

Prendre conscience des enjeux des planètes, mais surtout s’incarner à travers eux, s’est prendre ses responsabilités par rapport à ce qu’on traverse. On ne va rien vivre qui nous est étranger. Les planètes sont là en permanence pour nous faire évoluer. L’univers n’est pas malveillant, il n’y a pas de planètes maléfiques. On ne peut pas contrôler le ciel mais on peut relever le défi. C’est-à-dire accepter ce qui se passe, trouver le courage en soi pour devenir acteur de sa vie et coopérer avec l’univers.

« Tout ce qui ne vient pas à la conscience revient sous forme de destin » Jung 

Des très bons astrologues m’ont déjà dit des choses comme : ce n’est pas le bon moment pour vous d’avoir un enfant, alors que j’étais tombée enceinte depuis une semaine… En 2014, votre père va mourir (et ça n’a pas été le cas)…

Je ne leur en tiens pas rigueur, car je sais que les choses peuvent être vécues sur plusieurs niveaux. La lecture du ciel c’est juste la partie émergée de l’iceberg. Quand on parle de la mort du père cela peut également être aussi une mort symbolique… à chacun de trouver la réponse qui raisonne en soi. 

sophie keller ; astrologue ; astrologie

Qui sont tes clients et que recherchent-ils ? 

On attire à soi ce que l’on est. Souvent, on tourne autour de problématiques communes avec les personnes qui me consultent. J’ai beaucoup de cas de reconversion car c’est également mon histoire (dans une première vie professionnelle Sophie travaillait au Sénat). J’accompagne beaucoup de personnes qui vont vers des vocations de thérapeute. 

Quand on se reconvertit on se sent très souvent illégitime et l’astrologie est un outil qui permet de rendre cela légitime. 

En 2019 tu as suivi une formation de professeure de yoga Kundalini. Un point que nous avons en commun. Quel est le lien entre l’astrologie et le yoga kundalini ? 

Le kundalini c’est le yoga de la transformation. Du coup pour moi le lien était évident. Je voulais redescendre des informations que j’avais dans le corps. Il y a un moment où je comprenais que je vivais des choses mais je ne les ressentais pas dans mon corps physique. J’avais évolué sur un certain plan et dans une certaine partie de moi en captant des choses mais il y avait une autre partie qui résistait. Je me suis dit il faut faire quelque chose. Quand je parle d’incarnation, c’est d’une part aller voir un astrologue pour comprendre quelque chose des planètes mais il faut aussi revenir dans le corps, il y a un engagement à tous les niveaux. Le corps est là pour se mettre en action et nous soutenir.

Quelle est la place du yoga kundalini dans ta vie aujourd’hui ? 

Je ressens les planètes à travers les exercices. C’est-à-dire que je viens expérimenter dans mon corps les énergies en présences des planètes actuelles dans le ciel. Avant le kundalini, je ne ressentais pas ces énergies dans mon corps.  

Le yoga kundalini permet de prendre conscience que nous sommes 3 entités : un corps physique, un mental et une âme, d’en prendre soin et que cela forme un tout qui est relié à l’univers. 

Aujourd’hui je ne me sens pas légitime à me dire professeur de yoga kundalini. Je veux rester libre par rapport à ma pratique, mais j’aime la partager avec d’autres. Je pratique tous les jours très tôt le matin. Je la prends comme un outil supplémentaire pour me sentir alignée. 

Un ouvrage qui t’a marqué et que tu recommandes ?

Le code caché de votre destin de James Hillman sur la théorie du « daimon » (l’essence de notre être à révéler) : que tout est là en potentialité et que nous pouvons pas devenir ce que ne nous ne sommes pas. 

James Hillman, psychanalyste érudit, s’appuie sur la vie de célébrités, écrivains, artistes, comédiens, hommes politiques. Avec intelligence et passion, il nous invite à décoder nos symptômes, nos attirances, nos obsessions, etc., pour y déceler les beautés et les mystères de notre personnalité et de notre histoire.

Peux-tu nous parler du ciel actuel stp et des forces qui y sont présentes ? 

Pour 2020, on était prévenu on savait que c’était une année d’une intensité exceptionnelle. Une année de transition avec un pas supplémentaire vers l’ère du verseau qui remet beaucoup plus l’humain au cœur du système. Les anciens systèmes obsolètes s’effondrent à l’intérieur de nous comme à l’extérieur, remettant en questions toutes nos croyances limitantes. 

La promesse d’évolution est tellement incroyable en ce moment que toutes ces nouvelles vibrations et énergies en présences éclairent les résistances et les cristallisations. C’est pourquoi il y a autant de tension. Tout ce qui s’est passé dans le ciel dans le signe du capricorne depuis 2008 accentué par saturne dans le signe du capricorne encore assez présent cette année, il est entre le verseau et le capricorne. 

A la fin de l’année, pour le solstice d’hiver, on va enfin avoir une conjonction Jupiter Saturne, qui a lieu tous les 20 ans. Elle est l’indice d’une nouvelle ère qui commence dans le signe du verseau.

Elle apporte l’idée que quelque chose de nouveau s’installe, qui prend forme,  avec une notion de liberté qui est cher au signe du verseau. On passe du capricorne au verseau, du conservatisme à la liberté. 

Une année 2020 caractérisée par beaucoup d’éclipses. Le solstice d’été est conjugué avec une éclipse c’est quand même pas rien comme symbole. On a beaucoup de conjonction, qui explique le schéma si intense de transformation. On a également beaucoup de rétrogradation. En ce moment on est en pleine rétrogradation de vénus (13 mai-25 juin). Les rétrogradations amènent à se tourner vers l’intérieur de soi, à intérioriser d’avantage, à régler tour ce qui doit l’être… C’est normal d’avoir un coup de mou durant ces périodes. Actuellement on traverse, une reprise avec ce déconfinement qui n’en est pas une. On peut le ressentir à l’intérieur de soi avec cette rétrogradation de Saturne qui rétrograde depuis le 11 mai et cela jusqu’au 26 septembre. 

Avec vénus qui rétrograde (13 mai – 25 juin) : les amours c’est normal que ça aillent moyen, ça parle aussi de l’amour de soi. Avec vénus rétro on est plus frustré que d’habitude, ça peut créer un sentiment d’être moins aimé, moins désiré… on est plus aligné par rapport à ce que le monde nous renvoie, on est à contre-courant… vénus qui rétrograde nous demande d’aller retrouver nos valeurs du cœur car nous sommes à contre courant du celles du monde extérieur.  

Il y aura un réalignement Vénus-soleil-terre le 3 juin ce sera vraiment le moment du réalignement intérieur. D’ici là mon conseil est de ne pas prendre trop de décision, vivez ce moment de crise qui est en fait un moment de réajustement. Du 3 au 25 juin vous allez être porté par une nouvelle énergie. Et à partir du 25 juin, le terrain est libre du point de vu de vénus ! 

Jupiter rétrograde aussi en ce moment. (14 mai – 10 septembre) : revoir tout notre système de croyance, revoir notre relation à l’univers, retrouver la confiance, la foi, la joie, mais s’approprier l’essence de Jupiter. Jupiter c’est tout notre système de croyance : «  à quoi je crois ? » pour ne permettre de nous retrouver. 

pluton rétrograde depuis le 25 avril 

Conclusion sur 2020 : une année ou le yang est très fort. Il permet mobiliser toute sa puissance intérieure, de tenir la barre… mais mon conseil c’est d’être le plus possible dans ses énergies yin d’acceptation, de tendresse vis à vis de soi, de ne pas en rajouter dans l’affrontement. 

Méditation de yoga kundalini pour traverser tous les blocages 

Pour une grand majorité nous ne sommes plus confinés, mais nous vivons toujours un temps très incertain. Avec Sophie nous avons choisi une méditation pour traverser cette période si particulière…  

Une méditation avec un mantra qui permet de pénétrer sans peur dans l’inconnu. Pour traverser tous les blocages et attirer à soi abondance et prospérité. Elle nous protège de l’animosité, de la peur et de tout ennemi potentiel.

On vient chanter le mantra en déposant la main droite sur son cœur, la main gauche par-dessus : 

Aap Sahaee Hoa

Sachai Daa 

Sachai Doa 

Har, Har, Har

Voici la traduction anglaise du mantra, qui est plus juste que la française à mes yeux : 

You, Divine One, 

have become my refuge. 

True is Your support, 

Great Creative Infinite.

Voici la sublime version chantée par Jai-Jagdeesh pour vous accompagner.

Anecdote par rapport à cette méditation : dans les années 70 un homme désespéré se présente à Yogi Bhajan, en lui expliquant que son entreprise fait faillite. Il lui a demande un conseil. Yogi Bhajan lui a donné cette méditation à faire. L’homme a pratiqué avec toutes ses équipes durant une année cette méditation. L’entreprise s’est redressée et elle a été plus abondante que jamais. L’idée est de venir pratiquer cette méditation pendant 90 jours durant 11 minutes minimum et jusqu’à 31 minutes. 

Il faut avoir conscience que venir répéter un mantra avec l’intention spécifique qu’on met dans cette vibration sonore, c’est la loi de l’attraction. On attire à soi ce qu’on vibre. 

On vient engrammer quelque chose à l’intérieur et à l’extérieur de soi avec cette répétition. 

Pour l’article sur le blog je rajouterai les infos suivantes : 

Comment faire pour booker une consultation avec toi ?

Toutes les infos pratiques (tarifs…) sont sur mon site : www.sophie-keller.com Je propose des webinars (10€), des conférences à thématiques spécifiques en fonction du ciel en présence sur Zoom. Les prochains rendez-vous : 

– Evoluer dans le ciel de 2020, enjeux et dates-cles, preparer le monde de demain, le 31 mai a 18h, lien : ici 

– CHANGER DE VIE ET OSER ETRE SOI, LES GRANDS RV ASTRAUX DE LA VIE, LE 5 JUIN A 16h30, lien : ici  

– CHIRON, LA BLESSURE INITIATIQUE OU COMMENT DEVENIR CANAL DU DIVIN, NOUS SOMMES TOUS GUERISSEURS ! LE 14 JUIN A 18H, lien : ici  

Pour en savoir encore un peu plus sur l’astrologie et son mode de fonctionnement vous pouvez consulter mon article sur : Ma rencontre avec l’astrologie et Sophie Keller 

Laisser un commentaire

Please copy the string Y0DkgR to the field below: