Lâcher la peur du COVID 19 pour continuer d’avancer

ciel ; astrologue ; astrologie ; sophie Keller ; theme astral

YTT Amorgos Aegialis hotel

Un couvre-feu, un vide, de la peur et des envies de changement

Lorsque le 14 octobre, Emmanuel Macron a annoncé un couvre-feu pour au moins 6 semaines, j’ai compris que les salles de sports et la majorité des studios n’étaient pas prêts de rouvrir. Le fait de m’empêcher d’exercer mon activité au-delà de m’isoler, de me plonger dans un avenir financier incertain, me laissait à nouveau face à un vide que je n’avais pas envie de revivre cette année. Le projet de suivre un YTT Yoga Alliance de 200H en vyniasa, hata, yin… me titillait depuis un moment. Cet espace vide que le gouvernement mettait « gracieusement » à ma disposition, n’était-il pas le moment idéal pour concrétiser ce projet ? 

En mois de 2h de recherche sur internet j’avais trouvé le training de mes rêves. 4 semaines en Grèce à Amorgos, dans un hôtel de rêve face à la mer encadré par des professeurs venus des 4 coins du monde.

Penser vite et bien, puis agir…

J’ai trouvé ce training le 16 octobre, il commençait 9 jours plus tard. Il fallait donc penser vite et bien. Peser le pour et le contre. Le fait qu’il se déroule en Grèce me faisait rêver. Mais le fait que la quasi-totalité de l’Europe soit en pleine recrudescence de cas de COVID me faisait carrément flipper. Et si la France ou la Grèce décidait de reconfiner avant mon départ ou durant mon training ? Allais-je pouvoir partir à l’aller ? Me retrouver en difficulté pour rentrer chez moi fin novembre ? Bien que ce soit un investissement pour ma vie futur, était-ce raisonnable de dépenser une telle somme ? Le nombre de mes cours est divisé par 5 depuis quelques semaines et je n’ai aucune idée de quand mon activité va reprendre à un rythme normal.

La communication de la peur

Pour être très honnête, la quasi-totalité de ces peurs ont émané au départ des proches à qui j’avais confié mon envie de réaliser ce training. L’humain aime communiquer ses peurs, cela le rassure. Certaines peurs, qui à l’origine ne sont mêmes pas les nôtres, peuvent devenir un frein à notre développement personnel, professionnel, au bon fonctionnement de notre vie et à notre efficacité général.

Se centrer et lâcher les peurs qui ne sont pas les nôtres

Et puis, j’ai réalisé qu’avec ce COVID on en avait encore pour des mois, voire des années. Bon nombre de nos envies et projets vont se confronter à ce virus et à ses risques. Du coup la finalité de tout ça c’était quoi ? Ne plus rêver ? Ne plus se donner l’opportunité d’évoluer ni de gagner en compétence… Donc, ne plus bouger et rester dans cette zone même pas confortable jusqu’à ce que tout cela soit dernière nous ? Continuer de faire des suppositions pour tout ce qui demande un investissement financier ? Soit : ne plus faire grand-chose…

J’ai la chance d’être en bonne santé, je me dois de continuer d’avancer sans peur, sans supposition… Et puis de toute façon comme on a tout a réinventé, qu’est-ce que j’ai à perdre ? Pas grand-chose, mais probablement beaucoup à gagner.

J’ai donc décidé de partir ! On verra dans 1 mois si j’ai eu raison… je suis arrivée sans encombre et j’ai le sentiment d’avoir choisi le bon endroit qui vient avec les bonnes personnes, pour traverser ces prochaines semaines. 

YTT Books ; yoga teacher training ; Amorgos ; yoga ; Hatha ; vinyasa

Laisser un commentaire

Please copy the string Oi986d to the field below: