Rencontre avec Dorothée Sausset, créatrice de bijoux holistiques et spirituels

Dorothee Sausset ; DS ; spiritual jewelery ; kundalini ; yoga

Passionnée par la spiritualité et de nature très féminine (j’aime donc porter de jolis bijoux), j’ai eu un coup de coeur pour la marque de bijoux « D.S ». Sa créatrice, Dorothée Sausset, est également professeure de yoga kundalini. Dorothée a le talent de savoir empreindre à merveille chacune de ses créations de spiritualité. 

Installée en Inde depuis  plusieurs  années, elle puise son inspiration dans les symboles et les croyances de cultures qui l’ont touchée émotionnellement et spirituellement. J’ai eu envie d’interviewer cette femme inspirante. Afin d’en savoir plus sur sa vie faite de  nombreux voyages, sur son parcours spirituel et sur la place qu’elle accorde à la spiritualité dans son quotidien. 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Dorothée Sausset : Je suis française. J’ai grandi dans la Drôme au milieu d’une grande fratrie de 5 enfants. Je vis entre New Delhi et Goa depuis 18 ans. J’ai deux passions : la création de bijou et le kundalini yoga que je pratique mais que j’enseigne aussi depuis 6 ans.

Dorothee Sausset ; bijoux ; spirituel ; spiritualité ; kundalini ; yoga ; Thali ; Mudra ; holistic ; holistique

Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel ? 

Dorothée Sausset : Je suis une touche à tout sans réel parcours académique. J’ai néanmoins fais un passage par l’Université Complutense de Madrid. J’ai exercé divers métiers. J’ai travaillé un temps dans le tourisme chez Nouvelle Frontière. J’ai été attachée de presse dans la musique pour des groupes latinos. J’ai été hôtesse de l’air. Puis j’ai décidé de créer mon bureau d’agent en Inde suite à un passage chez la créatrice de bijoux Géraldine Valluet qui m’a tout appris. J’y crée des accessoires de mode pour des marques espagnol et française et plus spécialement des bijoux.

Parle-moi de DS, ta très jolie marque de bijoux spirituels haut de gamme ? 

Dorothée Sausset : J’en ai eu marre de la fast fashion. Toujours plus, toujours moins cher… cela au dépend de conditions de travail très stressantes. Et dans des environnements insalubres en Inde, surtout dans le monde du bijou. Je voulais donner plus de sens à ce que je faisais, j’ai hésité entre tout arrêter et me consacrer à l’enseignement du yoga ou bien créer ma marque de bijou. Un bijou symbolique qui  nous inspire, nous accompagne et qui raconte une histoire, une culture, une croyance. 

J’ai  fini par choisir de créer ma marque car financièrement le yoga n’est pas vraiment viable en Inde. Mais comme je ressentais cette frustration de ne pas enseigner au quotidien, j’ai choisi de créer des pièces liées à mon monde spirituel. Des pièces via lesquelles je peux partager ma deuxième passion : le yoga. J’ai eu envie de mettre de la spiritualité dans ce qui peut paraître futile (la mode, les bijoux…) via un produit haut de gamme, que l’on peut porter longtemps. 

Dorothee Sausset ; DS ; spiritual jewelery ; kundalini ; yoga

Tu as énormément voyagé. Tu as vécu au Mexique, à Madrid, à Cuba, à Londres… et aujourd’hui en Inde. Comment est née cette envie de voyages ? Qu’est-ce que tous ces voyages t’ont appris sur toi et sur la vie ?  

Dorothée Sausset : mon grand-père a été photographe, journaliste, directeur de théâtre et de cinéma… il voyageait beaucoup. Il me rapportait de chacun de ses voyages un bijou constitué d’une pierre précieuse ou semi précieuse et une poupée en habit traditionnel. Il m’a transmis cette curiosité pour le bijou et la litothérapie. 

Le voyage m’a apprit a me confronter a mes limitations cuturelles et sociales. Il m’a vraiment donné une autre dimension de la vie. Il m’a permis d’apprendre à parler plusieurs langues, à m’enrichir d’autres cultures et a augmenté ma faculté d’adaptation.

Tu vis en Inde depuis 2004. Pourquoi l’Inde ? 

Dorothée Sausset : je suis tombée amoureuse d’un indien et l’Inde me paraissait un endroit parfait pour vivre une grande histoire d’amour en technicolor !

dorothée sausset ; necklaces ; mudra ; Dorothee Sausset ; DS ; spiritual jewelery ; kundalini ; yoga

Le yoga et plus largement la spiritualité tiennent une place essentielle dans ta vie. Tu as d’ailleurs suivi un training de yoga kundalini, que tu enseignes aujourd’hui. Quand as-tu découvert le yoga et que t’apporte cette discipline ?  

Dorothée Sausset : j’ai découvert le yoga il y a 18 ans en arrivant en Inde. J’ai commencé par le vinyasa pendant 10 ans puis j’ai découvert le kundalini. J’ai tout de suite adhéré à ce yoga qui m’a donné accès à un bien-être immédiat. Les kriyas et le pranayamas du kundalini permettent aux personnes d’un « type particulier », j’entends par là avec des tendances addictives, de palier à cela. J’avais des troubles de l’alimentation depuis un jeune âge et le yoga kundalini m’a énormément aidé. C’est ce qui m’a très vite poussé à passer mon Level 1 puis mon Level 2 à Amritsar en Inde. La ville du magnifique Temple d’Or qui est le centre de pèlerinage des Sikhs (le kundalini yoga découle de la religion Sikh). 

Peux-tu nous parler de ton parcours spirituel ? 

Dorothée Sausset : mon parcours spirituel a commencé très jeune, dès l’âge de 13 ans. Souffrant de troubles de l’alimentation j’ai du me pencher sur la cause de cette maladie. Je suivais des groupe de diverses thérapies dans plusieurs langues et a 18 ans j’avais déjà étudié la PNL.  Cela m’a permis de me  confronter très tôt a mes émotions, à mes peurs et à mes démons. Cela m’a aidé à developper une certaine forme de vérité, d’humilité, de compassion et de sortir du dogme. Je portais en moi cette quête de trouver des solutions pour aller mieux et vivre en harmonie avec moi-même mais également avec les autres. Car il est impossible d’avoir une vie sociale épanouie si nous ne le sommes pas nous même. Ma vie en Inde m’a énormément fais grandir et elle m’a apporté beaucoup de sagesse que je n’aurais certainement pas acquis en vivant en Europe.

Quelle est ta définition de la spiritualité et quelle place lui accordes-tu dans ta vie ? 

Dorothée Sausset : Aujourd’hui chacun a sa définition de la spiritualité. Je dirais que la spiritualité est synonyme de bienveillance envers soi et les autres. Pour moi la spiritualité c’est ma pratique quotidienne, qui me permet de rester alerte, en conscience, de me reconnecter à moi. De me regarder sans trop me juger, en observatrice. Et je ne dis pas que c’est facile ! 

Dorothee Sausset ; DS ; spiritual jewelery ; kundalini ; yoga

Qui est la femme DS ?

Dorothée Sausset : Je ne la connais pas encore très bien. Mais je pense que c’est une femme sensible, profonde et spirituelle. Elle aime voyager et la mode sans pour autant que ce soit son seul centre d’intérêt. 

J’ai choisi un bijou issu de la collection « Mudra ». Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est qu’un mudra : il s’agit d’un geste symbolique des mains avec une position particulière des doigts. Très spécifiquement j’ai choisi de porter le « Mahakranta Mudra ». Il s’agit d’un mudra qui vient activer la capacité d’auto-guérison du corps. Est-ce que tu as quelque chose à me dire sur ce Mudra et sur la création que tu en as faite ?

Dorothée Sausset : ce mudra permet a la personne qui a acquis ce bijou de prendre conscience de son pouvoir de guérison interne, d’éveiller son propre pouvoir énergétique. 

Pour finir, si tu devais donner un conseil bien-être/sérénité à nos lectrices : quel serait-il ? 

Dorothée Sausset : j’évoquerai les 5 éléments du bien-être holistique à appliquer quotidiennement : 

1) La pratique et le mouvement

2) Bien dormir

3) Méditer

4) Une bonne nutrition afin de faire attention et de prendre soin de son intestin 

5) Des relations saines 

Une chose très importante : il n’y a pas un matin ou je ne me mets pas sur mon tapis  de yoga. Même si c’est uniquement pour 10 min de salutation au soleil (au moins 5 salutations) et 7 minutes de pranayamas ! Le minimum du minimum ! 

www.dorotheesausset.com

dorothee@dorotheesausset.com

Instagram : @Dorotheesaussetofficial

Laisser un commentaire

Please copy the string AULXAz to the field below: