Blogeurs vs Journalistes : ma chronique pour le casting de Canal +

En juin j’ai passé un casting pour Canal +. Les candidats sélectionnés devaient trouver une thématique de chronique, la faire valider puis l’écrire. J’ai eu envie de m’inspirer de mon quotidien depuis que j’ai lancé le blog en octobre.

Une casquette journaliste (que je n’abandonnerai jamais) et une nouvelle de blogueuse. C’est tout à fait gérable et justifiable, il faut juste savoir en changer de manière intelligente. Voici le résultat de mon billet que j’ai intitulé « journalistes vs blogeurs ». La chronique ne devait pas dépasser plus d’1 minute 30 secondes. Pas évident d’aller à l’essentiel, tellement j’avais de choses à partager (ben oui forcément c’est mon univers !). N’hésitez pas à me dire si vous avez aimé et ce dont vous vous auriez parlé ?! J’adore lire vos commentaires !

Chronique Canal +, Juin 2017

Etre journaliste, c’est ma plus grande fierté ! Et je peux vous assurer que réussir à le devenir, ce n’est pas évident ! Et puis, une fois que c’est fait, vient une nouvelle problématique : il faut le rester.

Pour ne rien arranger, c’est l’un des métiers les plus impopulaires de France, un sentiment fortement accentué par le média bashing de cette présidentielle.

Avant, il y avait quand même un avantage à la profession : celui d’être considéré comme un prescripteur d’opinion. Mais là, Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

Et les moins de 20 ans, parlons-en ! Car oui, le journaliste s’est fait voler la vedette par une espèce qu’il n’avait pas vu venir : « l’influenceur » !

Pour en être, pas besoin d’afficher un CV long comme le bras, d’avoir le QI d’Einstein ou le physique de Grace Kelly. Il faut simplement un nombre conséquent de likes et de followers sur vos réseaux sociaux.

Un point bel et bien assimilé par les marques, qui à défaut d’investir dans la régie publicitaire d’un média préfère miser sur l’Instagram d’une blogueuse de 18 ans à peine sortie du lycée.

Et ce n’est pas prêt de changer, le poids économique des influenceurs a explosé en France depuis septembre dernier. Mondialement, c’est un marché estimé à 2 milliards de dollars… qui va passer de 5 à 10 d’ici cinq ans !

Face à ce constat, je me suis recyclée ! Mais pas question de lâcher ma carte de presse adorée ! Résultat : mes journées sont divisées entre le rendu de papiers purement journalistique, du « blogging » sur Ombeline’s Tips et ma e-reputation à booster.

Du coup, je me retrouve face à un nouveau problème et pas des moindres : il y a des jours où je ne sais plus sur quel pied danser.

Je crois qu’il va falloir que je pense à aller consulter. A ce rythme là, la schizophrénie ne va pas tarder à pointer le bout de son nez. 😱

Laisser un commentaire

Please copy the string XflR35 to the field below: