Comment oser concrétiser ses rêves ?

kundaliniyoga ; retraite ; maroc ; thaghazout ; the yogi surfer ; yoga ; kundalini ; surf ; casablanca ; retraite kundalini ; juin 2020

Le passage à une nouvelle année est l’occasion de faire le point et de prendre le temps d’évaluer sa vie. Pour 2020 et son changement de décennie, c’est justement du changement que je nous ai souhaité (lien du texte : ici). Puisque mon anniversaire tombe un 17 janvier, trois semaines plus tard je me suis de nouveau posée devant un feuille blanche et je me suis demandée ce que je me souhaitais le plus pour mes 33 ans ? Ce qui m’a le plus apporté ces dernières années c’est d’OSER essayer : des activités, un nouveau métier, des destinations, déménager, des relations amicales et amoureuses, faire confiance, suivre mon intuition, faire sans demander l’avis des autres… 

Alors je nous souhaite d’OSER vivre nos désirs et nos rêves sans peur du jugement, de ne pas aimer, de chuter…

Tu te voyais comment à 33 ans ? 

Il n’y a pas encore si longtemps, au début de mes études supérieures de droit (qui n’ont fort heureusement durées qu’une année…), je m’imaginais juge pour enfants. Ma mère était avocate, et j’adore les enfants… les métiers liés au droit sont très nobles et apportent grandement leur pierre à l’édifice… mais je projetais en réalité une idée de la réussite et d’une vie heureuse que je connaissais, mais qui n’était pas la mienne… Projeter à travers des prismes ça a pendant longtemps été mon truc !

Projeter à travers des prismes

Pendant des années, j’ai couru vers l’image d’un bonheur qui n‘était pas le mien. Quand on avance en regardant les autres plus que soi, leurs aspirations à eux, leurs joies à eux…mais pas les nôtres… c’est le meilleur moyen de se déconnecter de qui on est. On ne se demande pas ce qu’on veut pour nous mais on se pose plutôt des questions par rapport aux autres, leurs jugements, leurs pensées… Et surtout on oublie de s’interroger sur ce qui nous rend vraiment heureux ?

Or, si il y a bien une question avec laquelle il ne faut surtout pas être paresseux, c’est bien celle-ci ! Si on veut se donner l’opportunité de vivre en suivant ses rêves et ses désirs et non pas en suivant la norme, il faut se la poser continuellement et dans tous les domaines de sa vie (famille, travail, vacances, relationnel…). Oser également ne pas avoir peur de se remettre en question. Les choses ne sont pas figées. Ce qui nous a rendu heureux dans le passé n’est pas forcément ce qui nous comblera aujourd’hui.  

Vivre l’instant présent 

La société cherche à nous imposer l’idée d’un package du bonheur comprenant plusieurs points obligatoires. Le package qui voudrait nous imposer que pour valider l’étape finale du bonheur et de la réussite il faut avoir coché les multiples cases d’une fiche bristol. La fameuse fiche bristol qui fait que beaucoup d’entre nous ne laissent jamais de place à leur aspiration profonde et ont du mal à vivre l’instant présent. La fiche bristol qui fait que le périple de la vie « n’est plus une aventure, mais seulement un besoin obsessionnel d’arriver quelque part, d’atteindre quelque chose, de réussir. » (Eckhart Tolle, Le pouvoir du moment présent). La fiche bristol qui fait qu’on s’auto-sabote, on s’autocensure, on laisse sur le bord de la route, tout le long de notre vie, beaucoup de rêves et de désirs. Je n’avais pas compris que le bonheur c’est du sur-mesure et qu’il se crée quotidiennement en se recentrant sur soi et sur l’instant présent. 

Comment aller au bout de son propre succès ? 

Se concentrer sur ce qu’on a et ce qu’on souhaite attirer dans sa vie est un excellent moyen pour vivre pleinement sa vie et lâcher l’égo…

« Aussi longtemps que le mental ou l’ego mènera votre vie, vous ne pourrez vous sentir vraiment à l’aise, être en paix ou comblé, sauf pendant de brefs intervalles, quand vous aurez obtenu ce que vous vouliez ou qu’un besoin maladif aura été satisfait. » Eckhart Tolle, Le pouvoir du moment présent

Lâcher l’égo c’est accepter de prendre le risque que les personnes autour de soi nous jugent et ne nous comprennent pas… une excellente façon de s’autoriser à aller au bout du succès qu’on se souhaite pour soi même. C’est aussi se laisser la chance de concrétiser des idées différentes de ce qu’il peut déjà y avoir autour de nous… se laisser l’opportunité de sortir du sentier balisé de ce qui existe déjà, de ce qui a été fait par le passé… Et c’est également le meilleur moyen d’éviter de se créer des blocages en venant immédiatement ressentir un jugement extérieur dès qu’une envie ou une idée se présente à nous. Et c’est surtout enfin accepter qu’on ne pourra pas plaire à tout le monde quoiqu’il arrive et quoiqu’on fasse. 

Remercions tout ceux qui ont osé avant nous… car sans eux l’existence de l’humanité serait sacrément ennuyeuse…! 

Alors pour pleinement réaliser une vie faite de joie, osons ! 

Oser 

  • Lâcher les carcans, les images, les modèles dans lesquels nous sommes mais qui ne nous rendent pas heureux (ses).
  • Ne plus avoir besoin de se justifier autrement que par : « c’est comme ça que j’ai envie de vivre ma vie »
  • Ne plus compter que sur soi et non pas sur l’avis de sa mère, de son mec, de sa meilleure amie, de sa boss…bien évidement demander conseil si besoin, mais avant toute autre chose, essayer de trouver la réponse en soi, car bien souvent on l’a…
  • Se donner de l’amour, de la douceur, de la bienveillance à soi en tout premier lieu… la clé pour pouvoir ensuite en distribuer autour de soi… 
  • Essayer et n’avoir aucun regret si ça n’a pas fonctionné ! Car c’est seulement en cherchant et en essayant que tu finiras par tomber sur la robe qui te va comme un gant…
  • Aller au bout d’un désir ou d’une envie, même si tu crois que le système le considèrera comme trop original, trop unique, trop singulier… c’est ainsi que le monde grandit et que les autres peuvent trouver l’autorisation et l’inspiration de vivre leurs propres rêves. 

Laisser un commentaire

Please copy the string yDGRTj to the field below: