Comment suis-je arrivée au yoga kundalini ?

kundalini-yoga-quietness

Il y a 3 ans 1/2 j’étais très loin de l’univers du Kundalini et de la spiritualité. Après une année peu épanouissante en tant que journaliste politique pour Le Grand Journal de Canal+, je décide de faire une pause. J’avais besoin d’une expérience nouvelle. Un temps pour moi me permettant de me dépasser tout en me recentrant afin de faire le point. Me reconnecter avec moi-même en fin de compte. Un terme qui ne l’était pas encore il y a quelques années, mais qui est aujourd’hui totalement dans l’air du temps.

kundalini ; yoga ; ombeline de louvigny

Faire le point ?

Sur qui j’étais, ou celle que je croyais être et sur ce à quoi j’aspirais vraiment dans ma vie. Est-ce que les chemins autant professionnels que personnels que j’étais en train de suivre me rendaient vraiment heureuse ? Si je me posais autant cette question, c’est que dans le fond je devais clairement avoir bien conscience que même si sur le papier tout semblait rouler, heureuse je ne l’étais pas vraiment. Il manquait un sens, un alignement avec quelque chose que je ne pouvais pas encore définir à l’époque. De quoi est-ce que j’avais vraiment envie ? Afin de remettre un peu d’ordre dans ma tête, j’ai décidé de partir jeûner (lien vers l’article sur les choses qui m’ont amené au jeûne). Je n’en avais pas conscience à l’époque mais j’allais vivre une expérience qui allait marquer un tournant dans ma vie,  me transformer et me faire grandir.

Parmi ses nombreux bienfaits le jeûne recentre et éclaircit l’esprit (je vous parle à nouveau dans un autre article de l’expérience du jeûne longuement : ici).  A la sortie de ce premier jeûne, je décide de lancer mon blog.  L’idée de base était de partager mes bonnes adresses food et voyages. C’est ce que je faisais depuis des années en tant que journaliste pour la presse écrite. J’étais en quelque sorte devenue « la » référence en terme de sorties, de restaurants et de voyages pour mon entourage. Mais l’envie de parler de bien-être et de sport, qui étaient déjà à cette époque là devenus mes centres d’intérêts principaux depuis plusieurs mois, était également bien présente.

kundalini - yoga - ernest leoty

Blog et yoga

Très rapidement au fil des mois et grâce aux expériences que j’ai pu vivre avec le blog, je me suis mise à développer un intérêt grandissant pour le yoga. Au début, je pratiquais plus pour le côté physique. J’étais à cette époque là très axée sur mon corps physique. J’avais une grosse activité cardio que je me suis mise à compléter par du yoga (vinyasa, hatha, jivamukti…). Mon idée était surtout avec ces types de yoga de venir étirer mes muscles, ma silhouette, afin de ne pas prendre en masse musculaire. Puis un jour, un peu par hasard, je décide d’aller tester un cours de yoga kundalini chez Bandha yoga. Je précise que Bandha yoga (sublime studio dans le 6éme) est particulièrement orienté sur le yoga bikram. On y vient pour transpirer à grosses gouttes ! Du coup, je m’attendais à un cours de yoga hyper intense ! Quand j’ai vu la prof de kundalini arrivée, toute de blanc vêtue et avec son turban sur la tête, j’ai été un peu étonnée. Puis quand elle a sorti une grande peau de mouton afin de venir s’asseoir dessus et qu’elle a brûlé du bois de Palo santo pour purifier l’espace, je me suis demandée si je n’étais pas en train d’avoir une hallucination. L’ouverture du cours avec les chants de mantras en sanskrit a fini de me faire comprendre que j’allais vivre un moment particulier.

Retour sur ma première expérience

Je ne peux pas dire que cette première expérience m’ait plu. Ce serait mentir. Je ne comprenais rien aux mantras. Je me sentais franchement ridicule en pratiquant des techniques de respiration étranges avec les bras levés. J’ai vraiment failli exploser de rire quand la partie méditation chantée avec mudra (gestes répétés que l’on vient faire avec ses mains et ses doigts) est arrivée… Je vous remets dans le contexte. Il y a 3 ans pour mon milieu autant familial qu’amical, le fait que je ne mange plus de viande et que je me sois mise à faire du yoga quotidiennement n’était pas du tout quelque chose de commun. On me prenait un peu pour un ovni. Aujourd’hui grâce aux médias et à la magie des réseaux sociaux c’est quelque chose de bien plus démocratisé. Ça ne touche pas forcément tout le monde, mais en tout cas ça parle à tout le monde. Il n’y a plus cette image sectaire. Pendant que j’étais assisse en posture simple, les bras levés, les yeux fermés, concentrée sur mon troisième oeil (entre les sourcils, le 6éme chakras qui vient développer notre intuition) en train de faire la respiration du feu, j’ai fini par l’avoir ce fou rire ! J’imaginais que si quelqu’un de ma famille ou un ami me voyaient, ils se diraient que là très clairement, on m’avait définitivement perdue ! Je suis ressortie de ce cours perplexe mais très intriguée. Et surtout, je me sentais bien.

kundalini ; yoga ; ombeline de louvigny
Quelques temps plus tard à mon tour de porter le fameux foulard afin de contenir les énergies et accélérer les bienfaits de la pratique.

Le kundalini comme thérapie

Je continuais de pratiquer de manière quasi quotidienne mes cours de yoga « plus classiques ». J’ai commencé à parler de mon expérience du kundalini avec certaines élèves. Une élève en particulier m’a dit qu’avec le kundalini si je n’avais pas détesté il fallait que je persiste. Elle m’a expliqué que ce yoga avait véritablement débloqué des choses émotionnelles ancrées profondément en elle. Sa pratique l’avait beaucoup aidé d’un aspect général dans sa vie de tous les jours. Elle décrivait le kundalini un peu comme une sorte de thérapie.

Back to Kundalini

Il y a un tout juste un an, j’ai eu un été compliqué, marqué d’une grosse souffrance. En rentrant à Paris, je me suis dis que si mes 10 ans de thérapies chez le psy ne m’avaient clairement pas beaucoup aidé sur certains points (sur d’autres oui!), je n’avais rien à perdre à retourner essayer le kundalini. Juste histoire de voir si ce yoga allait pouvoir m’aider à soulager ma peine. Dès ce deuxième cours, j’ai tout de suite compris la puissance de cette pratique. J’ai beaucoup pleuré durant ce cours. J’ai traversé ma souffrance et je suis ressortie de là avec une énergie positive pas possible et le sentiment de dégager de la lumière. Comme-ci j’avais reçu une déflagration d’amour et un shot de confiance que j’avais envie de transmettre autour de moi. J’ai commencé à aller toutes les semaines au cours de Veronique Rei, puis plusieurs fois par semaine. Très vite, je me suis également rendue compte que chaque cours de kundalini calmer d’une manière assez fascinante mes angoisses et mes anxiétés qui peuvent parfois être très violentes. D’une telle violence que plus jeune, il m’est arrivé de ne pas pouvoir sortir de l’appartement familial durant plusieurs jours. Je m’évanouissais dès que je posais un pied dans la rue (aussi pratique pour moi que pour mes parents !).

Faire confiance à l’univers

De nature à toujours faire des suppositions, à imaginer le pire, j’ai réalisé qu’après chaque cours de kundalini j’avais confiance en l’univers. Une grande première de me dire que si j’avais confiance en la vie et que j’envoyais de bonnes énergies tout allait bien se passer ! C’est un yoga très riche et teinté de spiritualité. Une fois qu’on a mis le doigt dedans, on ne souhaite qu’une chose : en apprendre toujours un peu plus sur sa pratique et ses bénéfices.

kundalini - yoga - ernest leoty

4éme jeûne et Kundalini

En retournant effectuer mon 4éme jeûne en mars dernier, j’ai comme à chaque fois libérer de la place dans ma tête et j’ai eu une éclaircie d’esprit. Quand je dis ça, il s’agit en fait de notre intuition. Cette petite voix qui nous parle bien souvent mais qu’on n’écoute pas ou que l’on entend pas. Car nous sommes trop immergé dans les actions de notre vie de tous les jours. Le jeûne nous permet de lâcher des peurs et de passer à l’action. Mon instinct me disait cette fois-ci d’aller faire une formation de professeur de yoga kundalini afin d’approfondir ma pratique. En ne le pratiquant seulement que quelques fois par semaine ce yoga arrivait déjà à me connecter à des énergies nouvelles et à me donner un sentiment de plénitude et de confiance en la vie jamais ressentie auparavant. J’étais persuadée qu’en allant suivre une formation dans un ashram, j’allais sortir de ma zone de confort et en apprendre beaucoup sur moi. Pour ça, pas besoin d’aller en Inde ou à l’autre bout du monde, l’ahram où je suis ma formation est à côté de Fontainebleau !

Yoga Kundalini Teacher Training 

C’est exactement ce qui s’est passé. Quand les gens me demandent de leur raconter mon expérience, j’ai coutume de répondre que rien que la première semaine de formation a été plus salvatrice que 10 ans de psychothérapie. J’ai repoussée mes limites émotionnelles et j’ai eu de grandes prises de conscience. Des choses que j’avais en moi. Mais que je ne voulais pas voir, à cause d’un quotidien facile à suivre, d’habitudes bien ancrées, d’une peur du changement et du jugement des autres… Et ça tout le monde peut y accéder, sans formation, tout simplement en pratiquant le Kundalini de manière régulière.

KUNDALINI ; yoga ; kundalini yoga ; ombeline de Louvigny

Enseigner le yoga kundalini

C’était il y a à peine 6 mois et à ce moment là j’étais loin d’imaginer qu’un jour je donnerai moi aussi des cours en tant que professeur. Pour l’instant je ne sais pas trop où cette activité de professeur de yoga kundalini va me mener, mais je m’y sens à ma place. Je fais ça en complément du blog, de mon activité de journaliste et de conseillère en communication. C’est un équilibre qui me plaît et qui me convient pour le moment. Enseigner le kundalini m’apaise et me procure autant de bien-être que lorsque j’assiste à un cours en tant qu’élève.

Transmettre un outil fabuleux

Cet été mon père m’a demandé « mais pourquoi tu fais ça ? ». Je lui ai répondu : « le yoga kundalini m’a tellement aidé en si peu de temps… J’ai envie que d’autres personnes puissent eux aussi à leur tour découvrir cet outil. » Enseigner c’est pour moi transmettre et faire connaître chaque jour un peu plus autour de moi cette pratique de bienveillance et d’amour inconditionnel. J’espère qu’elle permettra à beaucoup d’autres, comme cela a été le cas pour moi, de comprendre qui ils sont vraiment, de réussir à trouver l’apaisement et de se reconnecter avec eux-mêmes. Le Kundalini m’a également réconcilié avec mon corps.

La semaine prochaine je repars en yoga kundalini teacher training du 10 au 18 octobre du coup mon planning est un peu chamboulé, il y aura principalement cours dans le loft à Villiers : lundi 7 octobre à 19h30, mardi 8 octobre à 8h et 19h30.

Si tu veux réserver ta place tu peux m’écrire sur Instagram : @ombelinetips ou encore m’appeler, me WhatsApp ou m’envoyer un texto : 07.62.89.51.76.

Et pour la suite dès mon retour le 18 octobre, si vous souhaitez assister à un de mes cours voici mon planning classique habituelle :

  • Le dimanche à 18h et le lundi à 19h30 dans un appartement privé à côté du métro Villiers. Vous pouvez retrouver le planning de ces 2 cours sur l’Agenda des Amazones (un collectif de femmes yogis aux tops !) Vous pouvez également m’envoyer un mail pour plus d’informations ombelinedelouvigny@msn.com ou me contacter via mon compte Instagram @ombelinetips
  • Le jeudi soir à 20h15 à l’espace Sayya dans le 10éme vous devez réserver votre place avec l’application Oly Be 
  • Le mardi à 14h à l’hôtel Brach pour les membres du club de sport
  • Le dimanche à 10h chez Make Me Yoga dans le 11éme
  • A partir de fin octobre chez Emma Paris le mercredi à 12h30 et le jeudi à 8h

Laisser un commentaire

Please copy the string ynVhAK to the field below: